LES COWGIRL UP : site officiel du club de LES COWGIRL UP : site officiel du club de danse de narbonne plage - clubeo

Tribute to all music

                                                  

                                                Fats Domino

Admirateur de Fats Wallers, Fats Domino a popularisé le rock and roll de la Nouvelle-Orléans. "BluBerry Hill" ou encore "Ain't that a shame", l'ont fait connaître sur la scène internationale. Le pionnier aura également influencé les Beatles, notamment pour "Lady Madonna".

Quasi Analphabète pour avoir déserté prématurément les bancs de l'école, Fats Domino montre des dispositions toutes particulières pour la musique. Une discipline que lui enseigne, son beau-frère, Harrisson Verett, à la fois trompettiste et guitariste dans divers orchestres de la Nouvelle-Orleans.
Le piano est finalement l'instrument qui suscite le plus l'intérêt chez Fats, qui s'inscrit dans un style blues boogie

S'il prend en 1949 le surnom de Fats, c'est en hommage à Fats Waller qu'il admire, mais également en référence à sa corpulence.

C'est en 1956 qu'il enregistre un titre de Louis Armstrong, "BlueBerry Hill" qui restera son disque le plus populairee. Il reprend également le célébrissime "When the saints" et "Jambalaya".

 Les succès s'enchaînent, avec en 1957  "Blue Monday" puis "Walking to the New Orleans" en 1960 mais aussi "I hear you knocking" en 1961..  Fats Domino

VidéoFats Domino - Ain't That A Shame - 1949

                                           Fats Domino - Blueberry Hill

VidéoFats Domino - Blueberry Hill

Fast Domino Blue Monday 1957

Vidéo :  Fast Domino Blue Monday - 1957

Fats Domino I Hear You Knocking

Vidéo :  Fats Domino I Hear You Knocking

Fats Domino - Jambalaya (1987

Vidéo :  Fats Domino - Jambalaya - 1987 -

FATS DOMINO I'm Walking

VidéoFats Domino I'm Walking

Fats Domino Live Full Concert

VidéoFats Domino Live Full Concert -1986 - Durée : 49mn

Fats domino

Vidéo : Fats Domino: Medley of Songs -1958-

Vidéo :  Fats Domino: Medley of Songs -1962-

 

                                                 Percy Sledge

 

Arrivé sur la scène musicale par hasard, ou presque, Percy Sledge s'est rapidement imposé avec son titre légendaire "When a man loves a woman".

Père de cinq enfants, alors qu'il a à peine 25 ans, Percy Sledge est loin d'entrevoir une carrière musicale. Alors qu'il est ouvrier en bâtiment, il est contacté par le responsable musical de son ex lycée, où il officiait dans la chorale. Ce dernier cherche à remplacer le chanteur des Esquires, qui est alors indisponible. Percy Sledge , soucieux de subvenir aux besoins financiers de sa famille, accepte et se produit avec le groupe.
C'est avec lui qu'il se lance, lors d'un concert, dans une improvisation la plus totale qui aboutie à la création d'un titre : "Why did you leave me".

Quin Ivy, parolier en vogue, ébahi par la chanson, demande à Percy Sledge de la retravailler. C'est chose faite fin 1965. Le morceau, qui est revu avec les musiciens du Muscle Shoals, est rebaptisé "When a man loves a woman". Le succès est immédiat, le titre est propulsé en tête des hits parade l'année suivante.

                       Percy Sledge - When A Man Loves A Woman

Vidéo : Percy Sledge - When A Man Loves A Woman

 

 

                                                                             

                                                  Otis Redding

 

Otis Redding , qui a été l'incarnation par excellence de la soul de Memphis tout en dépassant les clivages musicaux, connu une carrière fulgurante jusqu'à sa brusque disparition dans un accident d'avion à l'âge de 26 ans.

Influencé par la musique religieuse, à laquelle l'initie son père, un prêcheur baptiste, Otis Redding , ne tarde pas a chanter au sein de sa paroisse de Macon, à l'instar d'un certain Little Richard , également natif de cette ville de Georgie.

Longtemps ses ballades assureront son succès, dont les titres plus rythmés seront moins courtisés. En 1965, c'est la sortie de son album "Otis blue" qui comprend "I've Been Loving You Too Long", "A change Is Gonna Come", "Shake" deux reprises de Sam Cooke , "My girl" de Smokey Robinson , "Satisfaction" des Rolling Stones, "Down in the valley" de Solomon Burke et " Respect ", qui connaîtra un succès mondial avec Aretha Franklin , un an plus tard.

                          Otis Redding

Vidéo :  Otis Redding - special -1966 - Show complet! Durée 23mn avec la participation d'Eric Burdon (The animals) et de Chris Farlowe.

Vidéo Otis Redding - I've Been Loving You Too Long - Live in Olympia Paris - 1966

Vidéo :  Otis Redding - (Sittin' On) The Dock Of The Bay

VidéoOtis Redding "Try A Little Tenderness" Live 1967

 

                                                     

                                           Billy Preston

Billy Preston est née le 2 septembre 1946 à Houston au Texas. Il va débuter son aventure artistique dans les années 1960.                                 Il va être : chanteur de soul, de R'n'B, et de funk, organiste, pianiste et acteur.

Billy Preston commence dans le gospel avec l'album « Sixteen years old soul » et poursuivra une carrière solo riche d'une vingtaine d'albums.
On le verra tout au long de sa carrière aux côtés de nombreux grands artistes tels que Nat King Cole, les Beatles, les Rolling Stones, Eric Clapton, Ray Charles, Yolanda Adams...

A l'âge de 3 ans, il joue déjà du piano et de l'orgue. Vers 10 ans, il fréquente des groupes de gospel américains avec Nat King Cole, Mahalia Jackson ainsi que d'autres vedettes du gospel qui s'émerveillent de son talent.
En 1958, âgé tout juste de 12 ans, il obtient le rôle du jeune compositeur de blues dénommé Will Handy dans le film St. Louis Blues de Paramount Pictures.
Le début des années 1960, verra son évolution aux côtés de Ray Charles et Little Richard .                                                                                                   
A Liverpool, il fait la rencontre des Beatles avec lesquels il établira une relation aussi amicale que professionnelle.

En 1969, il joue de l'orgue dans un concert de Ray Charles, à Londres, quand George Harrison des Beatles l'invite à se joindre au groupe pour enregistrer leur projet « Get back » initié en 1968. Billy Preston , surnommé le cinquième des Beatles, joue alors au sein du groupe pendant un certain temps. La collaboration aboutira à la réalisation de l'album « Let it be »

Suite à la séparation des Beatles en 1970, George Harrison l'accompagne dans la réalisation de ses projets. D'ailleurs celui-ci a été le premier artiste à interpréter le single « My sweet Lord », sur l'album « Encouraging words » de Billy Preston de 1970.

En même temps, Billy Preston collabore avec Ringo Starr et John Lennon sur leurs albums solo.

En 1972, il est au sommet de ses réalisations puisque son single funk « Outa-Space » arrive en tête de classement de l'US R'n'B. La Chanson se fait classer deuxième au US Pop et forgera la réputation de Billy Preston au Royaume-Uni. 

 

Vidéo : Billy Preston - A Change Is Gonna Come

Vidéo : Billy Preston - Let It Be

VidéoBilly Preston - Get Back

Vidéo : Billy Preston - Imagine

VidéoBilly Preston & Ray Charles - Double O Soul -1964 -

 

                                  Peter, Paul and Mary

Est un groupe américain de musique folk très connu dans les années 1960-1970. l s'est rendu célèbre, notamment en interprétant des chansons de Bob Dylan ou le déserteur de Boris Vian.

Peter Paul and Mary

VidéoPeter, Paul and Mary - Blowing in the Wind

Vidéo :  Peter, Paul and Mary - A Soalin' (live in France, 1965)

Vidéo :  Peter, Paul & Mary - The First Time Ever I Saw Your Face

Vidéo :   Peter Paul & Mary - Early Morning Rain (1966)

 

Germain Piéton                         

 

                       Interlude

 

En cliquant sur le lien ci-dessous, visitez notre page:

Musique noire des années 1940 

 

                           Fin de l'interlude