LES COWGIRL UP : site officiel du club de LES COWGIRL UP : site officiel du club de danse de narbonne plage - clubeo

Page N° 2 de potins, anecdotes, extravagances, excentricités, cocasseries de certains artistes.

                                     Serge Gainsbourg (suite)

Pour cette image, dès le départ, il savait exactement ce qu’il voulait. Il adorait façonner son image. Un jour, en pleine nuit, il me téléphone et me dit: <Je suis en perte de vitesse, il faut qu’on organise mon come-back>. Pour moi, première nouvelle! Je ne savais pas que Gainsbourg avait besoin d’un come-back! Il préparait alors son seizième album studio, "Love on the Beat", et voulait se déguiser, se travestir.

Je lui dit: <En fait, tu veux ressembler à une vieille pute décatie, c'est cela ?> Et là  il me répond:  <Non, Bill. Je veux être belle. D’ailleurs, j’ai de beaux yeux et un visage fin. Mes oreilles sont certes un peu décollées… mais j’ai quand même une belle bouche!>.

Bon, autant vous dire qu’il y avait du travail. Vous vous souvenez de ce à quoi il ressemblait dans ces années-là? On s’est donné rendez-vous à Paris. Il est arrivé dans mon studio avec sa maquilleuse, les lèvres rouges, de faux ongles… On s’est mis à travailler en noir et blanc, en s’inspirant d’une photo de mode assez similaire, avec un mannequin à la cigarette, que j’avais réalisée pour le magazine ‘Vogue’. Je l’ai prévenu qu’on allait devoir retoucher à mort! Mais il était emballé. Il voulait être un trav’ haut de gamme.

     

Vidéo Serge Gainsbourg "Love On The Beat"

J’avais d’ailleurs imaginé un film dont il aurait été la star, mais il est mort avant que nous puissions le réaliser. Cela s’appelait "Le retour du pétomane", l’histoire d’un garçon de café plutôt moche et décati qui s’avérait être un pétomane de génie et que tout le monde allait se mettre à aduler… J’imaginais ce scénario comme une sorte de satire du vedettariat.

C’était aussi une charge contre Yves Montand qui, à l’époque, roucoulait beaucoup à la télévision et passait son temps à parler de politique. Tout le monde le prenait au sérieux. Je voulais que Gainsbourg le pétomane devienne en quelque sorte l’anti-Montand, donnant aussi son avis sur tout. En bref, un pétomane politique en contrepoint de l’animal politique qu’était Montand. L’idée lui plaisait beaucoup!

Je trouve que cette prise de vue pour "Love on the Beat" illustre parfaitement son goût pour la provoc’. C’était son personnage, c’était un jeu. Il était très préoccupé par son allure et c’était un grand timide. J’aime cette photo parce qu’elle nous montre un troisième Serge, ni Gainsbourg, ni Gainsbarre… J’ai toujours trouvé, dans sa façon d’être devant les caméras, devant les appareils photo, dans sa manière de se déplacer pour faire vivre son corps devant le public, qu’il y avait là une sorte de tristesse, une douleur très photographique. Ça me bottait! Et son fameux come-back, ça a marché à fond! "Love on the Beat" a été un formidable succès commercial et public.

Vidéo Serge Gainsbourg la chanson de Prévert - 1961

Odyssée musicale

Il a traversé avec élégance l’âge d’or de la chanson française de la fin des années 50 (du chant à la une). Il a sublimé le rock des temps yéyés (Initial BB, Bonnie and Clyde). Il a mis au point une pop d’un raffinement inédit (L’histoire de Melody Nelson, L’homme à tête de choux). Il a popularisé le reggae de Sly and Robbie (Aux armes etc…).

Génie protéiforme

iL est un génie musical glouton, affamé, sans limites. Une plume de grand poète. Un humour tranchant et provocateur. Une dégaine et une existence de Dandy. Noctambule, alcoolique, amoureux perpétuel, faussement grossier, authentiquement sensible. Gainsbourg c’est Charles Baudelaire qui chante, c’est Arthur Rimbaud qui n’a pas mal vieilli, c’est Frédéric Chopin émerveillé devant les champs grands ouverts de la musique moderne.

                      Ce que Serge Gainsbourg doit à Jane Birkin

Ils ont formé un couple inoubliable. Libre, sensuel, créatif. Si Gainsbourg s’est comporté en Pygmalion, Birkin a été bien plus qu’une muse. L’Anglaise à l’éternel accent a modelé Serge autant qu’il a créé Jane.

Gainsbourg vient d’acheter une maison, rue de Verneuil, et il a peint les murs en noir, parce qu’il est en deuil. Il a vécu 86 jours de passion intense avec la plus belle de toutes, Brigitte Bardot. Mais BB est mariée au milliardaire allemand Gunter Sachs. Elle a plaqué l’amant et gardé le mari. C’est dans cet état d’esprit morose que Serge, 40 ans, accueille " la petite Anglaise" qui, à 22 ans, le trouve poseur. Avec cette inconscience propre à la jeunesse, elle a accepté de jouer un rôle en français, alors qu’elle n’en parle pas un mot. Gainsbourg la regarde de haut. Jane Birkin, elle, s’en fout. Elle n’a jamais entendu parler du compositeur de « La Javanaise ». Elle pense qu’il s’appelle « Serge Bourguignon » parce que la seule chose qu’elle connaît de la culture française, c’est le bœuf du même nom.

Vidéo : Serge Gainsbourg et Jane Birkin "69 année érotique"

Chez Jane Birkin, tout est en vibrations, en tremblements infimes. Elle n’est pas prétentieuse et  effleure de son français accidenté, avec son petit  accent poétique, sa vie avec  Serge. douze ans d'amour. Une histoire éternelle, devenue légendaire comme celles de : Humphrey Bagart et Lauren Bacall, Simone Signoret et Yves Montant ou celle de Jacques Dutronc et Françoise Hardy. Alchimie de la grâce et du talent, de la passion et des tourments. Si le mythe Birkin-Gainsbourg continue de fasciner, c’est que Jane n’a jamais cessé de l’entretenir. Bien plus qu’une simple muse, elle a façonné la légende.

     

Quand elle rencontre Serge, elle est " à la ramasse ", après son mariage catastrophique avec John Barry. De son côté, Gainsbourg est déchiré après sa rupture avec Brigitte Bardot. Pour Régine, reine de la nuit qui a connu Gainsbourg dès ses débuts en 1952 au cabaret Milord L’Arsouille, alors qu’elle-même était barmaid au Whisky à Gogo, Jane a apporté à Serge « la fraîcheur. La légèreté d’être. Quand elle est arrivée à Paris, sans parler un mot de français, Jane était candide, intelligente, fine, excentrique, amusante, pas du tout prétentieuse. Et c’était une des plus jolies filles au monde ».

Vidéo : Jane Birkin - Di doo dah 1973

L’ambiguïté androgyne touche Gainsbourg. < Il disait que j’étais demi-garçon, demi-fille, ça lui plaisait beaucoup>. Un jour, il a dessiné mon sein, en faisant un trait avec un bout. Il trouvait que je ressemblais à un tableau de Lucas Cranach (peintre de la renaissance allemande). J’étais vachement flattée et surtout rassurée, parce que Brigitte Bardot n’avait aucun défaut esthétique », commente Jane Birkin, sans jalousie aucune.

Si Serge a été son pygmalion, Jane l'a également aidé à remodelé son image: < Je lui ai donné l'idée de garder une barbe de quatre jours comme maquillage, vu qu'il avait peu de poils et que cela le complexait. Comme je n'aimais pas les "culottes pour les garçons", ni les chaussettes, je lui ai suggéré de porter des jeans, mais sans rien en dessous, puis je lui ai offert des mocassins Repetto en soldes, un jour où je cherchais des ballerines. C'est ainsi que Serge avec ses cheveux longs est devenu irrésistible.

                                        

Un français debout

Gainsbourg est français, jamaïcain, anglais, juif, américain, de droite et de gauche, anarchiste, conservateur et jeuniste, exhibitionniste et pudique, très laid, très beau, grossier et précieux, sale et parfumé, radical et grand publique, misogyne et féministe, LIBRE. C’est con à dire mais LIBRE. Indompté, debout, devant les militaires d’extrême droite comme devant le public assoupi de Maritie et Gilbert Carpentier. La marseillaise, il la tord puis l’interprète a cappella. Et tout çà prend sens; le sens de l’Art. Allen Meurisse

Finissons cet article en musique.

vieille canaille

VidéoSerge Gainsbourg "Vieille canaille"

 

                                  Georges Brassens

 

   Le 16 juin 1976 le collectif des prostituées de Paris adresse à Georges Brassens la lettre suivante : "Cher Georges Brassens, Nous les Putains vous disons merci pour vos si belles chansons qui nous aident à vivre. Malheureusement nous n'avons eu votre adresse que très tard. Voici une invitation. Nous vous embrassons toutes. Vos Copines du Collectif de tout coeur avec vous toujours."

 filles de joie

Vidéo :  La complainte des filles de joie - à Bobino

                                      Le refuge breton de Georges Brassens

Georges Brassens possédait une maison à Lézardrieux qui était située près du port.

" Il venait chez nous pour être tranquille, promener son chien, trouver l'inspiration", explique Marie Laizet, la directrice de l'office de tourisme de Lézardrieux.

Le chanteur appréciait la tranquillité des habitants, le temps gris... et la charcuterie locale: "il prenait deux saucissons à l'ail en arrivant", des mètres de saucisses durant son séjour estival et "40 à 45 saucissons en partant, pour offrir à ses amis, c'était un rituel", se souvient l'ancien boucher-charcutier de Lézardrieux, qui les livrait à domicile, à "KerFlandry".

                                                   

Vidéo Georges Brassens en Bretagne à Lézardrieux en 1972 - Archive INA

Chaque matin, vers 7 heures, "Georges partait prendre son café à Paimpol" avant de "travailler tranquille" chez lui ou de se reposer, raconte son ancien voisin Gérard Beauverger. "Le soir, il descendait sur la grève avec son caniche noir qui se baignait, tournait en rond dans l'eau et ne voulait pas rentrer", rigole-t-il encore.

Le mimosa de Gérard a pris ses aises et masque désormais la fenêtre de la cuisine de KerFlandry, où Püppchen, la compagne de Brassens invitait ses voisins à partager ses lasagnes. "Nous, on les appelait le vendredi, ma femme faisait des crêpes", se souvient Gérard.

 grève du Craclais lézardieux

La grève du Craclais - A gauche, la maison ayant appartenu à Georges Brassens

L'attachement du chanteur à la Bretagne est né au milieu des années 50, lorsqu'il accompagne "la Jeanne" - son amante et confidente qui l'avait caché à Paris sous l'Occupation - chez son neveu à Paimpol.

"Je lui ai fait visiter le coin", raconte ce dernier, Michel le Bonniec, 81 ans, pour qui Brassens était devenu "presqu'un frère" en 1942.

"Ca lui plaisait, les gens, surtout, étaient moins exubérants que dans le Midi: Georges appréciait cette tranquillité, les gens ne lui sautaient pas dessus pour avoir des autographes, on le saluait d'un 'bonjour Georges' et c'est tout", se souvient-il. En insistant: "pendant les dix dernières années de sa vie, il est descendu ici tous les étés".

"Il venait se ressourcer, il aimait bien le temps gris, et ici les gens ne faisaient pas attention à lui, "Parfois il nous disait : vous me jurez que vous ne m'entendez pas quand je chante ? On ne l'entendait pas parce que la pièce était assez isolée, donc il était content, il avait toujours peur de déranger les gens".

                                        

VidéoGeorges Brassens "Les Passantes" Archive INA

A Lézardrieux, "Georges" a laissé le souvenir d'un homme simple et chaleureux, improvisant à l'occasion un "kenavo blues" lors d'un boeuf avec ses amis chez lui, raconte un de ses amis, Pierre Mulot, 82 ans.

A Paimpol, où un hommage a été organisé en mémoire de Brassens, le bar où il avait ses habitudes a été rebaptisé "Les copains d'abord", après sa mort.

L'homme était aussi généreux: à Lézardrieux, "chaque été, avant de partir, il laissait deux chèques de 200.000 anciens francs: un pour le club de foot, l'autre pour les personnes âgées. 

 

maison de georges Brassens

 Chez Jeanne et Marcel Planche, impasse Florimont, (c'est ici que Georges Brassens trouva l'amour et la liberté), il n'y a jamais eu l'eau courante ni le gaz, mais le poète s'en foutait, car il  s'y trouvait bien, comme nulle part ailleurs. Il dira: <C'était une espèce de taudis. Mais j'y étais bien, et j'ai gardé depuis, un sens de l'inconfort tout à fait exceptionnel>.

                                brassens

Vidéo Georges Brassens - Le Bistrot

Impasse Florimont les animaux sont rois ... et nombreux. Dans la basse-cour de Jeanne : Une buse, un corbeau, des poules, un perroquet qui se moque des chiens et qui pince les fesses des visiteurs, des chats, de très nombreux chats, Brassens les adorait, et une ... cane, qui un jour, pond, merveille, un œuf ! Georges Brassens en fera une chanson : " La cane de Jeanne "

                                                       IMPASSE FLORIMONT

Vidéo : Georges Brassens - La Cane de Jeanne

  Pendant presque trente ans, Pierre Nicolas resta dans l'ombre de Brassens en scène, en studio, sa contrebasse dans les bras. En 1952 Brassens chante dans le cabaret de Patachou à Montmartre. Dans la salle du cabaret se trouve l'orchestre de Léo Clarens qui accompagne Patachou. Le contrebassiste de l'orchestre, Pierre Nicolas se voit proposer par Brassens d'ajouter le son de son instrument à celui de la guitare. Trente ans d'amitié naissent alors.

Anecdote.

Georges étant  toujours pauvre que Job, Pierre Nicolas lui propose le premier soir, vu qu'il n'a ni sous ni voiture de le ramener chez lui :

- Où habites-tu ?

- Dans le XIVe

- Oui, mais où ?

- Une petite impasse, tu connais pas, je te montrerai ... 

- Elle s'appelle comment ton impasse ?

- Florimont.

- Gros rire de Pierre Nicolas : Il est né impasse Florimont.

 

                               pierre Nicolas

Vidéo Georges Brassens - hécatombe au marché de Brive la gaillarde

En 1956, Georges Brassens donne à son 6ème album le titre de pornographe, reprenant un titre de livre de Rétif de la Bretonne (écrivain français) consacré à la prostitution. Par cette chanson, Brassens se définit enfin  : il sera le « pornographe du phonographe, le polisson de la chanson » !

                                             

VidéoGeorges Brassens "Les Trompettes de la renommée"

Il est peu de textes où Brassens parle de lui directement : Ainsi, on recense, en plus de "Le pornographe" les titres suivants : "Trompettes de la renommée "Le bulletin de santé" où il rassure les curieux "je baise, je baise"... et "L’andropause"qui fait partie des toutes dernières chansons de Brassens qu’il n’aura d’ailleurs pas le temps d’enregistrer. Mais ne nous y trompons pas, s’il parle avec beaucoup de tapage de sa sexualité, il tait sa vie privée et son amour intime.

        brassens

Vidéo : Georges Brassens - Le bulletin de santé - live à Bobino - 1969

  Un polisson qui cache sa vie privée : Son amour intime, il est unique, il est pour Puchen, ce qui signifie "poupée" en allemand (il lui dédie d’ailleurs "Je me suis fait tout petit"... devant une poupée". Il a rencontré en 1947 cette Joha Heiman ooriginaire d'Estonie (qui sera enterrée avec lui, 18 ans après sa mort). Mais ils ne se marieront jamais (Georges lui écrit "La Non-demande en mariage"). Il ne vivront jamais sous le même toit non plus. Les chansons inspirées par sa muse (par exemple, "J’ai rendez-vous avec vous") sont bien plus sages que celles qu’il écrit sous sa plume de "polisson de la chanson". La plus osée est sans doute "Rien à jeter"

sur parole Georges Brassens

Vidéo : Georges Brassens "La non demande en mariage"

   La parodie licencieuse : L’une des façons de faire dans le grivois, il trousse deux chansons grivoises sur la même musique, mais en modifiant un petit chouïa  les paroles : "Le nombril des agents de police" La chaude pisse"interprétée ci-dessous par Maxime

        bRASSENS leforestier

Musique: La chaude pisse Maxime Le Forestier

Le thème des cocus :  Ce thème donne l’occasion de chansons très drôles comme "A l'ombre des maris" ou" La traitresse" Mais aussi "Le cocu" L'assassinat" Le lèche cul".

Le thème des putains : Georges Brassens s’empare de ce sujet au point d’approcher quelquefois même le sujet de la pédophilie avec "La princesse et le croque-notes" et "Concurrence déloyale" et la chanson "La complainte des filles de joie" qui a été écrite à la demande du collectif des prostituées de Paris qui, le 16 juin 1976.

                                           brassens

Vidéo : Brassens - une jolie fleur avec Maxime Leforestier

Enfin,"Embrasse-les tous" de Pierre à Paul, en passant par "Jules et Félicien", utilise le procédé de l’énumération dont Brassens saura tirer profit."La nymphomane" évoque ces salopes qu’il ne faut pas confondre avec les catins."Putain de toi" est inspirée des amours de jeunesse de Brassens.  

Le procédé de l’énumération comparative : On la trouve notamment dans "Fernande"qui passe en revue les prénoms de la gent féminine dont un seul produit l’effet désiré, et dans La femme d'Hector" où ce sont les noms des épouses qui sont passés en revue sans jamais égaler la femme d’Hector.  

La pointe de misogynie : Brassens reprend, dans "Misogynie à part" une citation de Paul Valery : "Il y a trois sortes de femmes : les emmerdeuses, les emmerdantes... et les emmerderesses." Lors de la rencontre radiophonique célèbre du 6 janvier 1969 sur RTL entre Brel, Ferré et Brassens,

Vidéo Georges Brassens - Misogynie à part

celui-ci précisa sa pensée : "Non, moi je suis pas du tout misogyne moi je m’en fous une femme me plait elle me plait quoi. Une femme me plait pas elle me plait pas. Ça va pas plus loin. C’est pas un parti pris... Misogyne, c’est le type qui se méfie des femmes." Dans "Les casseuses", le message est autre ; il s’agit ici d’une dénonciation des revendications sociales des femmes et du danger de dévirilisation de la société. "Si seulement elle était jolie", interprété ci-dessous par Maxime Le Forestier, fait aussi partie du dernier album et a le mérite d’être amusante.

                            maxime

Vidéo :Si seulement elle était jolie

  L’évocation du corps féminin par morceaux de choix :  Brassens s’intéresse aux seins dans"Brave Margot". Dans" La fessée", c’est à une autre partie charnue qu’il rend hommage. Enfin, avec " Le blason", il en vient enfin, sans le nommer, à la partie la plus délicate à évoquer et s’attriste en s’adressant aux dames que "ce morceau de roi de votre anatomie porte le même nom qu’une foule de gens." Il parle bien entendu du "con"

  Brassens chante la gaudriole : Il en parle soit avec bonheur soit avec désabusement : Ainsi, selon lui" Quatre vingt quinze pour cent" des femmes s’emmerdent en faisant la chose. L’homme aussi et c’est pour cette raison qu’il cherche des aventures toutes plus étonnantes, versant parfois dans le fétichisme

            GEORGES à Sète

Musique Brassens - Quatre vingt quinze pour cent

"Le nombril des agents de police" cité plus haut, ou " Le pince-fesse" ou encore la conquête sans fin" Don Juan". Quant à l’Amour avec un grand "A", Brassens s’en moque :" Sauf le respect que je vous dois". Pourtant, cet amour transparait dans l’œuvre mais plutôt comme un trésor précieux et difficilement trouvable qui exige un effort : " Les sabots d'Hélène". En tous les cas, une chose est sûre, amour ou pas amour, on se souvient toujours de la première fille qu’on a tenu dans ses bras : "La première fille".

 Les situations propices aux aventures :   Brassens multiplie les histoires dans lesquelles une situation exceptionnelle ou inattendue sert de prétexte et d’occasion à l’aventure amoureuse. On peut citer à ce titre : L'orage, La chasse aux papillons, Le parapluie, Dans l'eau de la claire fontaine,l'amandier...  

 La chasteté est égratignée :  La chasteté est évoquée avec une certaine férocité dans "La religieuse, la chansonnette de celle qui reste pucelle, mais aussi la pornographie, qui fait son apparition de manière évidente dans "Les radis" et dans "Mélanie".

      425500-229287-jpg_283340.jpg

Vidéo :  Georges Brassens "Cupidon s'en fout" -  Archive INA

Anecdote.

  En 1947, Brassens, qui n'était pas encore célèbre, écrit une sorte de roman poétique dont le titre est "La Lune écoute aux portes", puis il décide de le publier lui-même et de le faire tirer à cinquante exemplaires. Comme à l'époque il a déjà un esprit de provocation, il usurpe le label de la maison "Gallimard " et le fait graver sur  la couverture.  Ce qui est bien sûr formellement interdit, vu que c'est une  publicité mensongère. Mais lui s'en moque, et pire, il envoie un exemplaire du bouquin aux éditions Gallimard, qu'il accompagne d'une lettre leur expliquant qu'il n'a pas jugé utile de leur demander l'autorisation d'écrire leur nom sur son livre, persuadé qu'il la lui donnerait…
Gallimard n'a pas poursuivi Brassens pour cette affaire, mais ils auraient pu…

    

             BIOGRAPHIE         

 

À la suite d'une erreur de jeunesse contée dans "les Quatre Bacheliers" (1966), Georges Brassens quitte sa ville natale, ce qui lui donnera le sujet d'une chanson à succès (la Mauvaise Réputation, 1952). À Paris, en 1939, il travaille en usine avant  d'être envoyé en Allemagne dans le cadre du STO.

À l'occasion d'une permission, début 1944, Brassens décide de déserter et se réfugie chez Jeanne Planche et son mari Marcel (surnommé «l'Auvergnat»), tous deux présents dans son œuvre: la Cane de Jeanne (1953), Chanson pour l'Auvergnat (1954), Jeanne (1962). Ce sont eux qui l'assistent durant les années de misère, de 1944 à 1952 : persuadé de pouvoir vivre de sa plume, il écrit romans, pamphlets et chansons et passe des auditions sans lendemain dans des cabarets parisiens. En 1952, Patachou chante quelques-unes de ses chansons et le persuade de les interpréter lui-même.

           hqdefault.jpg Patachou.jpg

Vidéo : Patachou chante "Brave Margot" (Brassens)

L'ascension d'un anticonformiste

Son premier 78-tours dérange: le Gorille (1952) est interdit sur certaines antennes. Mais l'aspect rondouillard, la pipe et la grosse moustache de Georges Brassens dégagent une sincère bonhomie: il séduit, la même année, avec: la Chasse aux papillons, le Parapluie et le Petit Cheval, sur un texte de Paul Fort qu'il met en musique. N'aimant guère voyager, il sillonne pourtant la France entre divers séjours au cabaret des Trois Baudets, à l'Olympia ou à Bobino.

aa_2_1.jpg 12094.jpg

Vidéo : Les copains d'abord - Georges Brassens

La consécration.

Durant ces années de labeur, ses chansons pénètrent dans chaque foyer: Brave Margot (1952), les Sabots d'Hélène, Une jolie fleur (1954), Je me suis fait tout petit, Auprès de mon arbre (1955), Marinette (1956), Oncle Archibald (1957).

Certains n'ont retenu de Georges Brassens que son côté subversif; ayant écrit dans des revues anarchistes, il sait quels mots employer lorsqu'il veut choquer. Mais il est parfois dépassé par la portée de ses chansons: les Deux Oncles (1964) et, dans une moindre mesure, la Guerre de 14-18 (1962) furent mal perçues.

                                            

Vidéo : Brassens - Je me suis fait tout petit

Passionné par la langue française, ses phrases extrêmement ciselées restaient des années dans ses cahiers avant qu'il ne les juge dignes d'être publiées, faisant bloc avec ses musiques dont l'apparente simplicité ne peut masquer l'efficacité: les Copains d'abord (1964) reste son plus grand succès populaire. Brassens était admis dans le patrimoine

La maladie

D'insupportables crises de coliques néphrétiques calment à peine le rythme des tournées et des disques: en 1976, malade et fatigué, il occupe cinq mois la scène de Bobino, ce qui est un record. Puis il se retire.

De plus en plus hanté par l'idée de la mort, du Testament (1956) aux Funérailles d'antan (1960)

le-corbillard-le-cure-enterrement-d-antan-pour-un-docufiction-tourne-par-alain-baptizet-1460229980.jpg

VidéoGeorges Brassens - Les funérailles d'antan

Vidéo Georges Brassens - Les Quat'z'arts - live à Bobino - 1969

et jusqu'à la Supplique pour être enterré sur la plage de Sète (1966), Brassens fut emporté par le cancer le 29 octobre 1981. Sa ville natale lui a consacré un musée.

10419024.jpg 3333333.jpg

Vidéo : Georges Brassens : Supplique pour être enterré à la plage de Sète. 

                                                                  

Pensée

Vidéo : Mieux connaître Georges : Les images de sa vie.

                  

                                Claude Nougaro

Qu'il est loin le temps où Claude Nougaro nous racontait des histoires en chanson. Cela fera quinze ans, le 4 mars 2019, que l'artiste nous a quittés. Tout au long de sa carrière, Claude Nougaro a réussi à manier à merveille le rythme si particulier de la langue française à celui du jazz, en se servant du répertoire des plus grands jazzmen pour mettre en musique certains de ses «poèmes musicaux». 

 Claude était un poète, un conteur qui maniait l'art du scénario à merveille. Preuve à l'appui avec Le Cinéma : Une petite fille en pleurs ou encore À bout de souffle. Tous ces morceaux avaient la particularité  de ne pas avoir le même tempo, ce qui le différenciait à l'époque, des autres chanteurs.

Claude Nougaro

Vidéo Claude Nougaro - Une Petite Fille

Le Toulousain a offert à la chanson française, des textes troublants de sincérité comme Bidonville ou encore Cécile, ma fille, chanson dédiée à sa fille. Son grain de voix reconnaissable parmi tous ont fait de la voix de Nougaro, un instrument inimitable et attachant. Les textes de cet auteur-compositeur-interprète font indéniablement partie du patrimoine de la chanson française.

Claude Nougaro

Vidéo :  Claude Nougaro "Bidonville " - Archive INA

Claude Nougaro reste l'élu du coeur des Toulousains, parce qu'il a su mieux que quiconque incarné sa ville. A l'occasion du dixième anniversaire de sa disparition, un portrait monumental a été installé sur une façade à Toulouse, mais aussi au ministère de la Culture à Paris, à la demande de Mme la Ministre Aurélie Filippetti; qui a voulu rendre un «hommage particulier à cet inlassable ambassadeur de la langue française».

Nougaro les dix ans de sa mort

Cette chanson est un vibrant hommage à sa ville natale,

VidéoClaude Nougaro Toulouse

 En 1962, Claude Nougaro grave un 33 tours de 25 centimètres sans titre, aujourd’hui nommé "Le Cinéma"; il sera accompagné par Michel Legrand et son orchestre. Parmi les pièces de l’album, mentionnons "Une petite fille", une chanson autobiographique dédiée à Sylvie, la compagne d’alors de Claude.

Anecdote :

 La double chance de Claude Nougaro passa d’abord par une déception, car le chanteur Philippe Clay refusa la chanson. Il l’interpréta donc lui-même. L’autre aubaine ce fut la réalisation pour la télévision avec un clip génial, mettant en scène le chanteur courant sous la pluie sous le rythme syncopé de la musique…. La séquence marqua les esprits et, pour ceux qui l’on vue, elle resta une référence ,comme un coup de foudre. ‘’Attends-moi’’ ce cri déchirant lui a été inspiré par le film de Pagnol ‘’Manon des sources’’, la séquence où Ugolin se précipite derrière Manon.

NOUGARO

Vidéo : Claude Nougaro - Une Petite Fille

Mais il y a un morceau qui marquera les esprits, c’est Le Jazz et la Java, une reprise de "Three to get ready" de Dave Brubeck en 1959. Le thème est particulièrement intéressant, puisqu’il propose sur fond de jazz un « métissage » musical, alors que la ségrégation raciale rage à ce moment-là aux États-Unis, particulièrement dans le sud. Qui plus est, à cette époque, la java est considérée comme un genre propre à la génération d’avant par les jeunes car le rock et les yéyés commencent à conquérir le coeur de la jeunesse. Le pari est risqué, mais Nougaro l’emporte haut la main; Édith Piaf elle-même l’appellera à 2 heures du matin après avoir écouté un 45 tours comprenant "Le Jazz et la Java". La Môme lui demandera de lui écrire des chansons, mais malheureusement sa mort prématurée mettra fin à cette collaboration qui aurait pu être fructueuse.

CLAUDE NOUGARO

Vidéo : Claude Nougaro - Le jazz et la java

 Il va composer par la suite de nombreuses chansons inspirées de thèmes et rythmes de jazz, qui vont séduire le public.

Pour les amateurs de Jazz; retrouvez Dave Brubeck et les autres jazzmans sur nos trois pages : Passion Jazz

Vidéo : Dave Brubeck Quartet - Three To Get Ready

À Bout De Souffle Nougaro

Vidéo Claude Nougaro "À Bout De Souffle". Paroles sur une musique de  Dave Brubeck "Blue Rondo a la Turk"

Ses chansons vont aussi s'inspirer de musiques brésilienne, comme "Tu verras" emprunté à Chico Buarque.

TU VERAS CLAUDE NOUGARO

VidéoClaude Nougaro "Tu verras"

 Anecdote

Hélène sa quatrième et dernière femme qu'il rencontre en 1984 dira :

-<Il parlait volontiers de ses tendances autodestructrices. Ces moments n’étaient certes pas très drôles, mais ils étaient ponctuels. Avec l’alcool on cherche à soigner une maladie de l’âme. On essaie d’oublier, de s’anesthésier les neurones. Claude n’était pas un alcoolique, il était noir. Et puis quand il sortait, pour aller vers l’autre, il avait besoin de se désinhiber. Claude était terriblement timide.> 


nougaro je suis sous

Vidéo : Claude Nougaro - Je suis sous - 1964 (les deux compères avec lui sont  : Jean Yanne et Sacha Distel.

 Sur scène, en 1966, Claude Nougaro s'est entouré des meilleurs jazzmen français. L'année sera marquée par trois tîtres : '' Bidonville'', une adaptation d'un succès brésilien de Baden Powell, "Les mains d'une femme dans la farine '' et  ''L'amour sorcier''

        L'amour sorcier

Vidéo Claude Nougaro - l'amour sorcier

Les évènements de 1968 lui inspirent le torrentiel "Paris Mai", « une chanson sur l'angoisse de l'homme de notre temps », qui, « jugée subversive », est interdite d'antenne.

Mai 68: les étudiants voulaient se libérer d’une société corsetée.

MAI 1968

VidéoClaude  Nougaro - Paris mai

                       les claquettes

VidéoClaude Nougaro "la pluie fait des claquettes "

Anecdote:  Saviez-vous que Henry Salvador fut en quelque sorte ‘le parrain musical’’ de Claude Nougaro, puisqu’il accepta de signer le texte de présentation du jeune artiste au dos de son premier album quand il parut en 1959. Sur ce premier 45 tours le titre phare était ‘’Il y avait une ville’’ mais le sujet effraya sans doute en cette période de menaces nucléaires. Le disque fut donc un échec, mais Nougaro allait persister en se consacrant à son métier de parolier.

NOUGARO 1959 Vidéo :  Claude Nougaro - Il y avait une ville.  Suite page 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces proverbes africains vous feront mourir de rire, retrouez-les sur votre page humour environ 7 heures
C'est le dernier jour avant le rendez-vous avec le Premier Ministre qui aura lieu le 12 décembre à 10h .La pétition lancée par Muriel Robin touche à sa fin. Je vous remercie pour votre participation 1 jour
Shania Twain. Bon week-end ! 11 jours
Le début de la 34ème campagne d’hiver des Restos du Cœur. Si vous pouvez donner, si vous ne pouvez pas...ne donnez pas... 12 jours
maurice Fichan a commenté Cette chanson reste l'une des pièces les plus controversées jamais composées par Michael Jackson. 14 jours
Cette chanson reste l'une des pièces les plus controversées jamais composées par Michael Jackson. 14 jours
Jeux des différences et Page N° 4 de potins, anecdotes, extravagances, excentricités, cocasseries de certains artistes. 20 jours
Une nouvelle page...la N° 4 de potins, anecdotes, extravagances, excentricités, cocasseries de certains artistes vient de paraître ! 20 jours
MICHAEL JACKSON 23 jours
Michael Jackson - Billie Jean "8 mn de pur plaisir" Il fêtait ses 30 ans. 25 jours
Bientôt la fin de la semaine...alors, voici de quoi passer quelques instants... 26 jours
The Platters - The Great Pretender - HD (1955) 1 mois
Un avant-goût de Nougaro en 1969. 1 mois
Bonjour ! Je vous laisse découvrir les quelques nouveautés de la semaine. Bon week-end ! 1 mois
Page N° 3 de potins, anecdotes, extravagances, excentricités, cocasseries de certains artistes. 1 mois